Adopte moi ou je fais un Malheur (eux) ! -PRÉAMBULATOIRE-

Publié: 05/01/2013 dans Expérimenthèque
Tags:, , , , , , ,

AVANT PROPOS:

Mon exécrable humeur de fin d’année s’étant grandement fait botter le train par ce prévisible et doux retour à la normal des choses (traduction: on a passé toutes ces fêtes à la con, enfin!!…..), c’est avec un certain enthousiasme -si, j’te jure- que le Nébularium annonce donc officiellement la réouverture de ses expériences en tous genres -mais surtout le mauvais. Aussi, prends garde Ô insaisissable ami incongru. J’ai bouffé le tube d’Acérola, sniffé mon dentifrice et cirer mes arpions. J’ai la pêche, la frite, la banane. Je suis une salade de fruits atomique qui pique et si t’avais déjà du mal à me suivre avant, cette année, tu vas disjoncter.

INTRODUCTION AU PRÉAMBULATOIRE:

Welcome & Welcome petit assistant diabolique. Que de nouvelles expériences à mener cette année! Es-tu prêt pour de nouvelles aventures *dit Fifrelin à Fanfreluche*? Oui? Super! Alors on démarre au taquet puisque l’équipe du labo est parti sonder l’insondable; s’est enfoncé dans les bas fonds des tréfonds très profonds pour aller racler l’atmosphère ambiante de cette engeance sociétale en manque de réconfort et autres inclinations du même ordre…
Bref,  reprends ton souffle, chope tes palmes et ta bouteille d’Oxycarbure… En rut pour le supermarché de l’Amûûûr!!

( >_<‘)corbeau-manga-absurde-tshirt

Non mais sans dec’,  j’plaisante pas là… Hop, hop, hop! Allé, on se bouge et on discute pas!
Quoi? « Si », tu veux qu’on discute? Bon bah ok (mais t’es relou quand même, faut que tu le saches..). Voici donc et en détails la démarche, le projet, le pourquoi du comment et le cheminement pour en arriver à cette déambulation dans ce supermarché finalement plus hard que discount.

Et bien voilà sale petit curieux. L’autre soir, posée dans mon canapé à errer un peu dans ma tête (comme d’hab, ouais.. pas faux) et surtout sur le net, je suis tombée sur un forum dans lequel un Gentlemen d’une classe peu connue, voire ancestrale, pleurait à chaudes larmes que son coeur reste à jamais de glace. Plus clairement, Mickey n’arrivait pas à se dégoter la p’tite Minnie de ses rêves. Naann.. Pas la caisse: une femelle. Ni dans la vie « réelle », ni sur internénette et tous ses sites de …* au choix: *rencontres, *gens cons*, *jambon, mets ce que tu veux, c’est cadeau. Bref, « Comment donc? Il a -RIEN- trouvé??! Pas possible, y doit pas être doué l’garçon… » me suis-je alors forcément demandée. T’imagines bien qu’y a de quoi se poser des questions quant au degrés de sociopathie du gars, quand tu lis ce type de commentaires… Surtout que c’est prouvé en plus! 37% des rencontres se font sur la toile de nos jours, selon un certain « Observatoire du célibat » (confrérie inconnue de nos services). Et puis des femmes, c’est comme les araignées, y’en a plein tout partout!! Comment se fesse t-il que lui il en trouve pas??! « C’est un psychopathe ou bien? Y veut la découper sa Géraldine, c’est pour ça qu’il trouve personne? Ah non, attends, t’as pas tout lu… »

Or donc, comme tu t’en doutes, j’ai bien tout lu. Et j’ai compris -Ô Joie- ce qui se passait chez ce brave monsieur. S’il se trouvait en échec, c’était simplement parce qu’il ne parvenait pas à -je cite :  » Trouver quelqu’un de VRAI. Quelqu’un qui ne soit pas différent de ce qu’il présente au début et qui se sente suffisamment bien dans sa peau pour assumer sa personnalité ». Bon là, ok. Ça se tient un peu plus comme raisonnement. A vrai dire, je suis même plutôt bien d’accord avec ça dans le fond. C’est vrai que quand tu rencontres quelqu’un, t’as tendance à te la jouer un peu plus que d’ordinaire, tu te peignes un peu mieux, tu vérifies que tes poils soient au niveau zéro sur une échelle de 1 à 10, 10 étant la note la plus velue… Tiens, tu mesures, voire censures carrément certains de tes propos, aussi… Bref. Tu te pervertis pour la « bonne cause ». Quoi? C’est pas comme ça qu’on dit?…  Mais peu importe.

Ce qui importe en revanche, c’est qu’il existe encore visiblement quelques personnes qui n’aiment pas que les autres qu’ils rencontrent ressemblent à des figurines de Kinder. Des gens qu’y aiment bien que t’aies encore un filet de bave au réveil, un grain de folie au quotidien et un brin de carburant dans le moteur. En gros, des gens qui vont t’apprécier pour ce que t’as dans le cigare et pas parce que ton paquet mentholé a la classe. C’est étonnant… « Mais d’où est ce qu’y débarque donc cet olibrius avec toutes ces idées issues d’un monde parallèle où les humains ne se prennent pas pour des droïdes? » Pas de bol. Le billet datant de 2011 et personne n’ayant jamais donné suite à ce débat, impossible de savoir si le Colonnel Moutarde avait fini par trouver sa belle ou s’il s’était voué aux gémonies avant de se suicider tout seul dans sa cuisine avec le chandelier. Pas cool, ça.. J’aime pas bien qu’on me laisse sur ma faim. Après je tricote du cerveau, je saute des mailles et je pète les plombs. Vieux chameau, vas…

Ne restait donc qu’une solution. Mener l’enquête.

Bien, maintenant tu sais comment j’en suis arrivée là. Tout simplement à cause d’un type triste qui un jour et par désespoir, a posté sur un forum célèbrement inconnu une question existentielle passée à la trappe. Et que depuis, ça hante mes nuits (oui, y’me faut pas grand-chose, je sais..). Et j’ai besoin de sommeil. La faute à mon côté plantigrade en pleine hibernation, ça.

PREAMBULATOIRE*

L’expérience désormais en cours vise ainsi à comprendre s’il est effectivement possible de rencontrer un(e) quelqu’un(e) sans avoir besoin de dissimuler sa personnalité. Le temps  imparti à tous ces tests s’échelonnera sur une durée d’un mois à un rythme irrégulier, ayant quand même un peu une vie à côté.

Liste du matos pré exploratoire:

– Un site de rencontre à la mode. ok => Mais y’en a des tas! Et ne disposant d’aucun sponsor assez saugrenu pour bien vouloir claquer son fric dans mes recherches à deux balles, déjà faut pas viser du payant. Ce qui élimine d’office un pourcentage non négligeable de sites. Et puis j’aimerais bien aussi pas trop me faire harceler quand même. Pas que je sois un canon, loin de là. Mais dans ce genre de lieux, t’as pas non plus besoin de l’être pour appâter tous les chiens du quartier… Il me faut donc un site où c’est juste moi et myself qui choisissions qui aura l’immense privilège de converser avec la baronne que je suis. Et puis, il faut que le site soit un peu connu quand même, sinon je vais vite tourner en rond. Et faudrait qu’il soit un peu kitch aussi, juste pour le fun. Ben voilà, ça y est, j’ai trouvé: le supermarché des tatoués, des barbus, des poils de carottes et compagnie: adopteunmec.com.

– Des photos. ok => Quatre, c’est pas mal. Pour commencer, deux sur lesquelles je semble présentable, normale. Ni à moitié à poil, ni farder à coup de truelle. Neutre et naturelle, en somme. Et deux autres ou alors là, niveau neutralité, ça se gâte déjà pas mal. Parce qu’en vérité j’aime pas ça les photos à la base. Me la jouer version Joconde immortalisée à tout jamais avec la pose de circonstance, ça me plait pas. C’est pas moi. Mon crédo c’est plutôt de me grimer en grimaçant, parce que là au moins j’ai l’impression de refléter nettement mieux l’énergumène qui je suis au quotidien. Je les ai donc sélectionné dans cet esprit, langue pendante à l’appui (je suis une experte en tirage de langue): la première un jour de grand « fous moi la paix avec ton appareil, tu veux… »; et la seconde en mode « j’viens de me lever, kessia? ». Voilà, je pense que c’est bon. J’suis blindée niveau portrait.

– Du temps. Prévoyant la longue liste de spams pour acheter des développeurs de pénis et autres gadgets à la mode qui risquaient de se pointer sur ma boîte mail, j’ai commencé par me créer une autre adresse entièrement dédiée à cette expérience. Une adresse que je pourrais supprimer sans scrupules par la suite. Après, faut se créer un compte sur adopteunouf.com. Remplir son profil, mettre ses photos sur sa page et commencer ses recherches. Trois premiers points que nous autopsierons jusque dans les moindres résidus nécrosés, ultérieurement.

– Accessoirement, tu peux également prévoir du café, des clopes, un punching ball et des chips pour passer le temps quand tu traîneras tes guêtres dans ce paquet de rayonnages virtuels.

Ça y est petit alcolyte. Tu sais tout ce qu’il faut savoir pour débuter. Paré à l’abordage, Cap’tain Fracass? Bien. Alors, c’est parti. Allons chasser du mâle toi et moi… Non, ne me remercie pas. Incline-toi, ça devrait suffire.

m(_ _)m

Mouhahahaha…. !!!

-FIN DE LA PARTIE 1-

*Oui, promis… Un jour je ferais une page référençant tous ces mots inconnus et quasi-imprononçables qui t’énerves quand tu me lis. Mais ça, ce sera seulement le jour ou je n’aurais rien d’autre à foutre *TOURNE LES PAGES DE SON AGENDA*

Bon, ben demain ça devrait pouvoir se faire…

commentaires
  1. excellent sujet d’étude, toujours présenté avec brio !! vite la suite et la présentation des futurs prétendants 🙂

  2. micapela dit :

    Merci pour de suivre mon blog et de le mettre dans ton blog roll, je lis avec attention tes différents articles !!! J’aime !!!!

  3. […] Je devrais peut être lui suggérer d’aller lire l’article du Nébularium au sujet d’A.U.M. (Adopte-moi ou je fais un mal(heureux) !). […]

  4. Claire dit :

    Rien que pour toutes ces rencontres toutes plus foireuses les unes que les autres, ce genre de site vaut( un peu) le coup 🙂

    • Bien l’bonjour Tribuleuse! 🙂
      Excuse moi, mais je ne suis pas vraiment sûre d’avoir compris le sens de ce commentaire (oui, c’est le matin, j’ai le cerveau à l’envers et noyé de café…).
      Quoi qu’il en soit, même si nombre de ces petits articles sont souvent constitués de rutilants emballages emplis du vide sidéral, ce n’est pas non plus une généralité. Se trouvent aussi des personnes sous ces tas de photos. Des personnes intéressantes qui, comme nous, paaauuuuvres femelles esseulées (ou pas), finissent sur ce site par défaut. Et même si certaines rencontres peuvent s’avérer parfois un peu bizarres/nulles/frapadingues/hautement sexuelles/… Quelle différence avec les rencontres « classiques »? Aucune. L’essentiel étant de savoir ce que l’on cherche 😉

Quoi? Kessia...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s