Archives de la catégorie ‘If leeks are unavailable’

Bon juste un p’tit mot doux pour di…

… TAGADA… TAGADA...

*Arrivée chevaline de Zorro, ancien héros reconverti (dans l’espoir de toucher une retraite) en contrôleur des B.I  (bonnes intentions) de ce blog capillotracté* 

– « Quoi?? Comment ça « doux »??! Mais kess’y t’arrive sérieux? A peine une phrase et t’as déjà fait exploser ton quota d’adjectifs mièvres: « Mot doux ». . . ça va pas la tête?  T’as mangé du bisounours c’ matin ou quoi?!!  Tu veux pt’ être un gros câlin pendant qu’on y est???!!! Rrrrhhaaaa non hein… Ça va pas se passer comme ça. T’arrête de suite avec les sensibleries ou je te signe direct, claro? »

– « Heu… o_O … ok… ok…  Peace brother… »

*Willing du canasson et départ sur pattes arrières aérodynamiques*…..  PATACLOP… PATACLOP… .PATACLOP….

Hum hum… alors, en fait *regard à droite, puis à gauche* …L’est parti l’aut con?… Je voulais juste te signaler que je suis pas décédée. Inutile donc d’appeler les pompiers, le G.I.G.N, ta grand mère pour me pleurer, bref…

I’m not dead.
I’m just overbooked…

Mais comment j’arrive à faire ça, moi? Pourtant je vis à la campagne. Pourtant je fais même pas un temps plein. Pourtant je suis quelqu’un de zen et en plus je dors peu. Ce qui devrait me laisser un temps considérable. Et ben, non. J’ai une vie de ministre. Abominaffreux, en ce moment je vois ma pendule tourner en mode energizer alors qu’elle fonctionne même pas…. (oui, c’est pas logique ce que je dis). C’est dramatique. Je suis le lapin blanc d’Alice. Toujours en retard. J’ai pas le temps….

Pas le temps m’occuper du troisième volet de « Adopte un malheureux ». Toujours en cours d’écriture…. Ça avance hein, mais à reculons. Soyons direct.

Pas le temps non plus de peaufiner mon sublissime article sur les seins de Valentin… Hein? …Ah non, c’est pas ça… bon, ben la Saint Valentin alors… Bref. J’aime pas quand j’ai des articles en suspens dans la tête. J’ai l’impression que ça déborde de partout et qu’il faudrait que je me ballade avec des bouchons d’oreilles pour tout bien garder au chaud. Quoi qu’il en soit, j’essaierai de le jeter quand même sur ce blog entre un brossage de dents matinal et un glandage succin un de ces jours/mois/siècles, on verra.

Mais j’ai tellement pas le temps… Pour dire, j’arrive même pas à trouver le temps de me faire une tarte avec ma pâte brisée achetée (donc toute faîte en plus) il y a au moins trois mois. D’ailleurs… ah bah merde… moi qui aime pas jeter… bonjour poubelle…  Et c’est parti pour une séance de kick boxing mental…

(>_<)○—— (^o^)○ *FIGHT !!*

Aussi, pour parer à ce manque de temps, j’ai décidé de me faire greffer une paire de bras supplémentaires. Le problème, c’est que c’est pas très sexe comme plan. Même un peu trop tentaculaire à mon sens. C’est toujours le même souci avec l’aspect pratique des choses: c’est moche. Me voici donc face à un atroce dilemme… L’utile? Ou l’agréable? D’ordinaire, j’arrive toujours à allier les deux. Ouais, d’ordinaire… Mais finalement, qu’est ce qu’il y a d’ordinaire dans ma vie?

Rien. Du moins, j’crois pas.

Psychologiquement, c’est le duel permanent à grands coups de fleurets entre mes esgourdes. C’est dingue d’être dingue à ce point là. Attention, je le vis bien, c’est pas la question. Mais il m’arrive de penser qu’en réalité j’ai une perfide siamoise qui s’est développée quelque part dans ma tronche et  qui, parfois, souvent, tout le temps… s’avère à l’extrême opposé de mes idées. Dans un sens, c’est pas pire. Ça me plait de pouvoir discourir avec moi même en étant à la fois juge, bourreau et condamnation! Mais ça en arrive aussi à me fatiguer. Et si je suis fatiguée en plus de manquer de temps, comment voulez-vous que je m’en sorte mes braves gens? Incurable. J’suis incurable. J’ai plus qu’à me faire un stock de Ginseng….

Matériellement, chez moi: c’est le ouaille. Beyrouth + le parcours de la viande Findus…. T’imagines même pas comme je ressemble à une caraque. Hé! oh! C’est propre, rangé quand même! Je ne suis pas bordélique… par pure fainéantise. Alors j’anticipe. Je déteste le rangement de dernière minute. Nan… En fait, j’aime juste pas le bordel. Nager au milieu des relevés de comptes qui traînent dans la vaisselle de la semaine dernière, très peu pour moi. Par contre, j’ai pas de table, je mange dans des bols, j’ai pété 5 de mes 6 magnifiques verres à pieds du coup je bois dans ce que je trouve, j’ai plus de machine à laver, plus de congel, mon plan travail est posé sur deux tréteaux et y’a un pneu de moto dans mon entrée… Hypra logique comme truc. Bref. Je vais pas non plus te décrire mon nid douillet, ça ne ferait que rajouter une couche à la peinture écaillée de mon portrait.

Professionnellement, c’est comme dans mon appart. Le cataclysme. La foire au n’importe quoi. Pas que j’ai pas de boulot puisque je t’ai dis que je faisais pas un temps plein plus haut (non, mais tu suis  des fois ou pas???..). C’est juste que j’ai un CV qui ressemble à un mix entre une liste de courses et l’annuaire des pages jaunes . Pourtant, j’ai fait des études. J’ai même pratiqué le métier pour lequel je me la suis donné à l’école. Et puis j’ai décartonné sévère et tout envoyé valser. J’ai eu des opportunités que j’ai saisi par défaut avant de tout lâcher par pure hantise d’une routine prévisionnelle… Et oui, j’ai cette formidable faculté de m’ennuyer profondément une fois que je maîtrise le sujet. A t-il donc fallut que je réfléchisse à un boulot ou on ne s’emmerde jamais… Pas simple pour moi tout ça. Trouver un job qui correspond d’avantage à mes idéaux qu’à un salaire florissant, faut être con quand même. C’est ça, j’suis vraiment débile en fait. A tel point que j’ai rien trouvé comme autre connerie que de travailler avec des humains, pour des humains. Imagine… Moi et mes idées chelous, on fait des ravages. Ça déboîte.

A ce stade, je me dis que tu dois rien comprendre à ma vie. Et ben tu sais quoi? T’as pas tort. En même temps, qu’est ce qu’il y aurait à comprendre? Que nib. Surtout pour toi. Moi, je sais où je vais. J’ai des panards à GPS intégré, donc pas de soucis. J’ai des projets, des envies et aucune raison de m’affoler par rapport à tout ça. Sauf en ce qui concerne ce foutu temps. Ça, je reconnais que ça m’agace prodigieusement. Et ce qui m’agace encore plus, c’est d’avoir fait tout un soliloque pour m’expliquer pourquoi j’ai pas le temps. Alors que pendant ce temps là, j’aurai pu avancer sur bien d’autres choses à la place.

Bref, je voulais te dire que j’ai pas le temps. Et ça me saoule.

Mais promis, dès que j’arrive à mettre un coup de godasse dans ma pendule, je reviende. Croix de bois, croix de fer, de toutes façons j’irai en Enfer.

Mais je gère 😉

Publicités

3kp2fkql

Ladies & Gentlemen et autres,
A l’occasion des fêtes de Noël, Le Nébularium  vous annonce l’ouverture de son tout nouveau magasin:
-The Lips Shop-
– – – –
Bienvenu dans la boutique de la bouche !
Nouveau drugstore à la mode en matière de fantasmes.
Vous avez un(e) pote célibataire et vous ne savez pas quoi lui offrir pour les fêtes?
Pas de panique, ici on trouve de tout.
Du glam, du hard, du sexy, du dentifrice, pour homme, pour femme et pour le reste…
Allez, allez, M’sieurs Dames! Entrez donc!
Y’a du choix, des conseils et des promos…

(N.B: frais pour le porc *GROUIC* non inclus)

**** The Lips Shop ****

versatile-blogger

Mais c’est quoi? Pourquoi? Comment?
Oulààà… une chose à la fois steuplé….

C’est quoi :
Bah une affiche, tu vois bien.. Et pour le reste, t’as qu’à lire la suite.

Comment :
Ben comme ça, par hasard. Quand ça te tombe sur le râble ce genre de choses, t’es jamais prévenu. Mais évitons les dithyrambes à deux balles, j’ai pas envie de me palucher en public, ça risquerait bien trop d’augmenter la fréquentation de ce navire bancal. La seule chose que je déclarerai donc ouvertement, c’est que j’aime pas les huîtres.

Pourquoi :
Parce que si ma tante en avait elle serait donc mon oncle. Mais sinon, t’as qu’à lui demandé à elle. C’est de sa faute, c’est elle qui m’a allègrement tartiné de beurre de cacahuète et décerné un prix. Perso, j’aurai bien préféré un chèque, les temps sont durs mes braves gens…  Surtout avec ces fêtes à la con.
Ceci étant, je vais pas faire non plus faire semblant de ne pas apprécier le geste de la Dame, parce que:

1-
L’Heureuse Imparfaite, elle m’est parfaitement sympathique. Et puis elle laisse toujours plein de coms sur son passage, ce qui est bien cool parce que ça manque cruellement sur ce blog…
Aucune flagornerie là d’dans, j’aime pas passer de la pommade. Mais je ne suis pas (trop) malhonnête non plus, donc quand il s’agit de passer à confesse, je fesse. Surtout les cons.
Et les gens sympas, je leur dit qu’ils le sont.
Et si t’es pas content, c’est pareil.

2-
J’avoue, qu’au début je voulais pas jouer. Mon esprit mal placé, mal tourné et détourné n’y voyant là qu’une secte adepte de l’auto-congratulation qui allait vite tourner en boucle. Et me faire chier. « Rhhhooo… tu m’a nominé…hiiiii thanks Darling,  mais je ne le mérite paaas (<= fausse modestie)… Bon, j’vais aller nominer les copains. Youpi! Mes stats ont augmenté!!! ».
Bref, les partouzes, c’est pas mon truc.
Mais à force de ruminer sur le pourquoi du comment, j’ai finalement  réalisé que non seulement mon premier constat serait faux si je choisissais des blogs inconnus (ce que j‘ai fait, donc), mais qu’en sus, il serait fort arrogant de ma part de dédaigner cette invitation à jouer parce que:
– Je ne vaut pas mieux que les autres.
– Je suis pour le partage, l’échange, le troc et la diversité (c’est beau, non?).
Alors pour être honnête, j’aime pas trop parler de moi ou me faire juge en matière d’écrits. Mais ne serait-ce pas là une piètre menterie de ma part que celle de dire que je trouve tous les blogs merveilleux et fantastiques et que plus y’a du Mickey dedans, plus j‘adore.
Game over.
Faut pas déconner, MOI et MON EGO sur dimensionné aimons les blogs pertinents (donc, pas les blogs de cuisine déjà), truculents, adjacents, et tous les adjectifs en -ent… dans lesquels les bloggeurs ne sont que des humains. Pas des Dieux.
Je suis athée, je compte bien le rester. Et ne déifier personne. Never.
J’ai aussi une nette préférence pour les blogs tenus par des hommes.
Je sais, c’est cruel envers l’espèce féminine, mais j’avoue bien volontiers que les histoires de couches sales et de coucheries pas très propres non plus me laisse parfaitement de marbre. Et puis les hommes n’ont pas cette saloperie de retenue féminine appliquée en permanence au bout de leurs doigts  pour pas se niquer le vernis en tapant des mots dégueux.
A part ça, j’ai encore tout un tas d’autres bonnes vieilles raisons toutes nazes, mais j’ai aussi encore plein de d’autres trucs à écrire, alors la suite.

Parlons un peu de ces  « Versatiles Bloggueurs Award ».

Quoi?? Tu connais pas? Alors écoute bien, c’est pas compliqué.
Mais avant tout, sache que si tu trouves sur cette page parce que  – Ô Surprise –  dans ta boîte mail y’avait un p’tit mot doux de ma part, c’est que tu es à ton tour nominé (oui tu peux exulter si tu veux, je m‘en fous). Et que tu vas devoir jouer à présent et -SI- tu joues. Je me suis pas fais chier à t‘écrire pour que tu batch cette page sous prétexte que « tu es trop bien pour ça ».
Parce que je te rassure, tu ne l’es pas. Alors dégonfle un peu du cigare et lis moi bien ces règles pendant que je t’explique comment ça passe donc.

First:
Parmi tout le tas de blogs que tu visionnes quotidiennement le matin en buvant tes pantoufles, ton café au pied; t’en choisi 15 que tu kiffes à mort, ou pas. Puis, sur une belle page vide comme celle-ci avant que je la pourrisse avec plein de mots, tu y apposes et avec une délicatesse sans égale les noms de tes nominés. En prenant bien évidemment soin de caché les liens dans les noms.
Sinon, c’est moche.
Pense aussi à bien apposer sur ta page désormais souillée, le joli petit logo qui indique que tu t’es fait gratifier de ce prix exceptionnel (et que tu m‘en veux à mort). Enfin, fais bien attention à réécrire ces règles. Sinon, personne comprendra rien et tu passeras pour un con vaniteux.
Mais c’est toi qui vois.

Dans un second temps et dans la liesse:
Tu informes à ton tour tes nominés par mail, commentaires, tams-tams interposés, bref.. démerde toi… que justement, tu les as nominé. Et qu’une fois qu’ils t’auront grassement remercié pour ton geste (ou envoyé chier. A l‘initiative de chacun), ils devront à leur tour et sur une belle page vide comme la tienne avant que tu la pourrisses avec plein de mots… nominer, etc, etc…

Et là tu te dis « Ouf, c’est fini ».
Et ben non.
Parce que pour finir, tu vas te casser la tête et écrire 7, oui, j’ai bien dit SEPT choses sur toi. Et si c’est indiscret, c’est encore mieux.

Voilà, cette fois, c’est terminé. Vas bosser.
Moi pendant ce temps là, je vais confier mes p’tits secrets.
A la revoyure.

1
J’ai toujours rêvé d’être une sorte de compromis parfait entre un homme et une femme. Le truc version Ranma ½ , qui se transforme dès qu’on lui jette un seau d’eau sur la gueule. Pourquoi? Parce qu’il y a des avantages indéniables des deux côtés et que j’aime pas les inconvénients. En général, les inconvénients, je leurs saute dessus à pieds joints.

2
Les parois en titane d’oxyde de carbone du labo étant irrémédiablement hermétiques aux ondes de l‘internet, je me bats depuis deux mois avec les agents du chaos ( France télécom + fournisseur Internet) pour reboucher cette fissure numérique.
HOME RUN => Ce combat à pris fin il y a deux jours, I’m a Winner. Fuck OFF.

3
Je ne fêterai pas Noël pour des raisons purement pas religieuses et je vais me faire chier pour le jour de l’An parce que je fais ma B.A de l‘Année. Donc, si toi aussi, t’es seul/e, contacte moi. On se fera des câlins et des bisous virtuels à 0h00.

4
Dans la vraie vie, j’ai un grand appart mal chauffé, mais classe. Avec véranda entièrement fermée, salle de  bain garnie d’une baignoire intégrée, immense WC séparé, 1 chambre + une autre pièce qui me sert à rien d‘atelier, un grand salon, une grande cuisine, de grands placards, un seul voisin (sympa en plus), très peu de trafic puisque je vis dans un p’tit village, la rivière et la montagne juste en face de ma fenêtre… Bref, 80m² pour 308E C.C.
Alors, t’as les boules?

5
J’ai mangé des nouilles chinoises, hier. J’ai mangé des nouilles chinoises ce midi. Et je remangerais probablement des nouilles chinoises ce soir. En clair, j’ai plus de gaz pour ma plaque de cuisson. Et je m’en fout.

6
J’aime qu’on me foute une paix royale le matin. J’ai en horreur tous ces gens qui n’ont pas la présence d’esprit de te laisser émerger tranquillement de ce moment si vague ou t‘as encore le cerveau confortablement raccroché à l‘oreiller. On a tous (eu) quelqu’un comme ça dans notre vie. Un quelqu’un qui t’explose la tronche en allumant TOUTES les lumières dès le réveil. Quelqu’un qui va te raconter -et en détail, steuplé- comment hier, il ou elle est resté(e) coincé dans les embouteillages parce qu’en fait le gars devant il avançait pas parce qu’y mangeait un sandwich thon-poulet-chorizo et qu’en plus non mais tu te rends compte à quel prix sont les sandwichs de nos jours et….e…… ET TA GUEULE!
Bref, je suis plus ou moins responsable d’un sacré paquet de tentatives d’homicides volontaires.
Surtout quand y reste même plus de café quand j’me lève, alors là => j’te casse la tête sans préavis. (A ce sujet, je précise que la senséo, c’est pas du café. C‘est de la merde).

7
J’ai l’imagination d’un môme de 5 ans. Tu me donnes un cailloux, je joue deux heures avec.
J’ai  pour avis celui du schtroumph grognon. J’aime rien ni personne.
J’ai le tee-shirt de Superman. En pourparler avec Batman pour qu’il me file le sien.
J’ai une xbox 360. Je suis une sale geek.
J’ai des cheveux bruns. Et tout le monde s‘en tape.
J’ai de beaux yeux. Et c’est tout.
J’ai envie de partir un week-end à Londres. Mais c’est cher, alors je reste dans mon grand appart mal chauffé , mais classe, avec véranda entièrement fermée…

Evidemment, des p’tits secrets j’en ai des tas. Et l’Etat c’est moi (<= transition pourrie).
En attendant, après épluchage sévère de banane et délibération injuste comme précisé dans le préambule part 2- :
ci-dessous, la liste des nouveaux Versatiles Bloggeurs Award.
Allez-y, détestez moi, c’est gratuit.

Micapela

Le Rom1 Libéré

La quadrature du Cercle

Jean Fabien, Auteur sans succès

Axel Evigiran

Le CABINET des CURIOSITES, des  ETRANGETES et des SINGULARITES de ERIC POINDRON.

Vas te faire Shampouiner

Un primate sans cravate

Visioweb

Savoir se taire

… Ouais, je sais. Ca ne fait que dix.
Mais j’adore tricher.
Ne me pardonnez pas.

La force était avec nous hier. La preuve, on est encore (à peu près) tous là.

Et je dois dire que ça me contrarie un peu ct’affaire quand même, parce que j’avais volontairement omis de poster mon loyer pour tout claquer avant d’y passer.

Résultat:
j’suis fauché et en vie.
Week-end de merde.

Mais comme c’est Samedi et que c’est déjà une excellente raison en soi… bon en fait non, mais j’aime pas passer des plombes à me justifier inutilement.
Alors bref, c’est samedi.
Et le Samedi, c’est coucherie.

*EXIT*